Accueil » Que faut-il connaître sur les poêles à bois ?

Que faut-il connaître sur les poêles à bois ?

par Dani
0 commentaire
poêles à bois

Les poêles à bois sont désormais des équipements de chauffages qui séduisent de nombreuses personnes. D’ailleurs, grâce à leurs prix attractifs et aux divers avantages qu’ils offrent, leur utilisation est de plus en plus fréquente. Toutefois, vu la grande variété de poêles à bois qui existe sur le marché, il n’est pas toujours évident de faire le choix le plus adapté à son habitation. 

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les poêles à bois avant d’entamer les travaux d’installation grâce à cet article. 

Les différentes technologies utilisées par les poêles à bois

Le premier élément à prendre en considération avant d’installer un poêle à bois dans son domicile est la technologie utilisée. Tout d’abord, si votre habitation est de petite surface, il est préférable d’opter pour un poêle Orléans à convection naturelle. Cet appareil propose un système de base qui accumule la chaleur produite afin de la transmettre par la suite à l’air de manière naturelle, comme indiqué par son nom. Toutefois, avec ce modèle, le temps de chauffe peut être assez long. 

S’il s’agisse d’une habitation de moyenne surface, il est préférable d’opter pour un poêle ventilé. Ce dernier propose un système muni d’un ventilateur qui permettra de mettre en mouvement le flux d’air de la pièce et ainsi d’assurer une meilleure répartition de la chaleur. Toutefois, ce modèle peut être bruyant, particulièrement durant son démarrage. 

Pour les habitations de grande surface, le poêle canalisable est souvent utilisé vu qu’il est muni d’un deuxième ventilateur qui permet de souffler de l’air dans les pièces éloignées à travers des gaines. 

Si vous cherchez à opter pour un poêle raccordé au réseau de chauffage central, le poêle hydraulique présente la solution idéale. Ce système est équipé d’une réserve d’eau qui se réchauffe simultanément à l’air de la pièce et cette eau échange par la suite ses calories avec le réseau de chauffage central. De cette manière, le combustible peut être économisé tout en assurant le chauffage de toute l’habitation. 

Finalement, le système le plus classique et le plus simple est le système de poêle à bûches. L’inconvénient de ce type de poêle Orléans est que le combustible doit brûler entièrement ce qui peut mener à la libération d’une grande quantité d’énergie résultant à un inconfort de surchauffe. 

L’arrivée d’air du poêle à bois 

Afin d’assurer une combustion optimale, un poêle à bois a bien évidemment besoin d’une arrivée d’air appropriée. Cette dernière peut se faire de deux manières. La première est l’arrivée directe dans la pièce où l’appareil est installé. La deuxième manière, et celle la plus recommandée, est l’arrivée de l’air en du dehors de la maison. Dans ce cas, on parle d’une installation en configuration étanche. Grâce à ce type d’installation, il est possible d’assurer que l’air qui entre est suffisant et d’éviter que l’habitation ne soit mise en dépression. D’ailleurs, sans une arrivée d’air appropriée, l’air de la maison sera remplacé par l’air de l’extérieur qui s’infiltre facilement par les orifices de ventilation ou à cause des défauts d’étanchéité. 

L’entretien d’un poêle à bûches et d’un poêle à granulés

Certes, suite à l’installation d’un poêle Orléans, et peu importe la technologie choisie, il est indispensable d’assurer son entretien. 

Pour les poêles à bûches, il est indispensable de faire un ramonage avant l’utilisation ainsi qu’en cours de la saison de chauffe. De même, les cendres doivent être évacuées et l’intérieur ainsi que l’extérieur doivent être nettoyés de manière régulière. 

Quant aux poêles à granulés, l’appareil doit être ramoné au moins deux fois par an et il faut veiller à ce que le bac à cendres ne soit jamais trop plein. 

Par ailleurs, il est recommandé de faire intervenir un spécialiste une fois par an pour assurer le bon fonctionnement de votre appareil. 

Lire plus de conseils sur la décoration dans cette article.

Facebook Comments

Vous pouvez également aimer